Sous quelle forme peut-on vendre et consommer les plantes et pour quel usage ?

Sous quelle forme peut-on vendre et consommer les plantes et pour quel usage ?

Attention car à chaque forme galénique utilisée correspond une réglementation particulière

 

Usage alimentaire

Sous forme de tisanes, sirops, hydrolats ou arômes (huiles essentielles et hydrolats)

148 plantes autorisées à la vente

Règlementation des denrées alimentaires

 

Usage médical

Uniquement réservé aux médecins et aux pharmaciens (inscrits à l’Ordre)

Tisanes, teinture-mère, bourgeons de gemmothérapie

610 plantes réparties en liste A et liste B (toxique)

 

Usage complément alimentaire

Près de 1000 plantes, 65 algues et 11 lichens autorisés (bien plus que les 148 plantes autorisées en herboristerie !)

Réglementation des matières agricoles, des denrées alimentaires et textes spécifiques aux compléments alimentaires

Gélules, comprimés comptes gouttes, ampoules, hydrolats, huiles essentielles, macérats glycérinés

 

Usage cosmétique

Règlement CE 1223/2009 et code de la Santé Publique

Obligations de suivre les BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication)

Rédaction d’un DIP (Dossier Information Produit)

Evaluation de la sécurité par une personne compétente (toxicologue, médecin, pharmacien…)

Déclaration de la recette sur le portail européen


Article précédent